Britta Kröger: De Paris au Québec, la mode pour crédo

Lors de la Conférence de Presse du 18 octobre 2017, pendant la 8ème édition de la Fashion Preview organisée par Emanuella Lolli, Julie Buchinger de ELLE Québec nous présente Britta Kröger, consultante pour les magasins SIMONS.

Par Sylvie Colombier, chroniqueuse en mode et design

De son Allemagne natale jusqu’à ses 20 ans, Britta Kröger passe près de 30 ans à Paris dans quelques grandes maisons de mode et arrive au Québec en 2007 où elle poursuit sa carrière de consultante chez SIMONS.

Britta Kröger est une femme radieuse, magnifique et pleine d’humour. Sa simplicité et son naturel se reflètent dans sa personnalité et elle nous met tout de suite à l’aise : « être différent n’est pas une tare » et elle commence à nous parler des débuts de sa carrière. A 14 ans, elle commence à coudre ses premiers vêtements avec l’aide de sa grand-mère. C’est par l’originalité de son habillement qu’elle se forge une partie de sa personnalité. De ses années d’études, elle se souvient de son passage en usine pour obtenir son diplôme de Commerce dans l’industrie : « j’ai appris à me maquiller surtout pour protéger ma peau et non pour être jolie; je m’amusais alors, à souder des résistances multicolores pour en faire des broches et des barrettes », ce qui plaisait beaucoup et a généré beaucoup de commandes.

Un destin amoureux l’amène à Paris où elle travaille comme mannequin pour l’agence Glamour, crée une agence de collections européennes et ensuite sa propre ligne de prêt-à-porter. Elle ouvre en 1995 son bureau de conseils mode et lifestyle et continue toujours de mener son équipe française depuis Québec.

De sa coopération avec les magasins Simons, elle nous rapporte cette jolie anecdote : « Peter Simons a remarqué une pub de ma collection affichée sur les abri-bus de Paris et a souhaité la voir. Une longue collaboration a suivi tant au niveau des achats que de la reprise du bureau de Paris. Elle accepte ensuite de déménager à Québec, ville qu’elle adore. Le 1er août 2015, elle épouse Peter Simons dont elle loue l’humanité et surtout la grande force de travail. Britta parle du côté passionnant de son métier : « chez Simons, on peut trouver des vêtements, des objets pour tous les âges, tous les niveaux culturels et intellectuels et cela nous oblige à connaitre tout le monde, à comprendre chacun… ». Ce fait multi-générationnel caractérise véritablement les magasins Simons qui est une entreprise familiale. Britta nous parle alors des bons moments passés avec chaque équipe lors des moments de rush car « c’est le travail et l’expérience de chacun et chacune qui explique la réussite ».

« Soyez convaincante avec du charme »

Britta dispense une réelle énergie et surtout de bons conseils pour l’auditoire jeune qui se posait pas mal de questions sur la carrière d’acheteuse en industrie de la mode. C’est un métier passionnant qui est multitâche et très exigeant ; il faut se renouveler sans cesse et savoir se remettre en question. « Les personnes pensant pouvoir toujours garder la même recette, cela ne peut marcher… », dit-elle.

À la jeune femme lui demandant si « pour avoir du succès commercial, il faut se fondre dans le moule et faire ce que le marché de la mode demande », elle répond « Faites ce que vous ressentez avec votre créativité, sinon vous n’irez pas loin … si c’est le côté commercial du vêtement que vous recherchez, alors changez de métier ». La mode est une industrie mais c’est aussi de l’art, on peut s’y perdre mais il faut être artiste. Elle insiste sur le fait de rester soi-même et de montrer son talent : « Ne faites rien au détriment de votre talent, montrez-le d’abord car c’est là que se trouve votre différence et c’est ce qui va intéresser en premier un professionnel de la mode! »
Et aux qualités requises pour être un bon acheteur, elle répond : « très important, ce sont les mathématiques, la capacité d’analyse rapide, le sens des chiffres, le calcul mental … mais surtout l’expérience car elle est indispensable pour pouvoir se faire une réelle opinion des métiers de la mode. « L’école sert de fondation mais c’est ensuite à chacun de consolider la maison». Il faut apprendre à connaitre et aimer les tissus. Il faut toucher, sentir, retourner, froisser les fibres et laisser aller notre imagination… »

Aux tendances actuelles, elle répond: « c’est une mode ample, très ample, oversize … » sans plus de précisions. Elle estime que les créateurs devraient être plus individualistes mais le jeu avec les associations de couleurs, de formes, des différentes longueurs permet de se faire « un petit look très personnel, facilement … » et elle enchaîne sur son vêtement fétiche : un trench-coat court en python noir d’Azzedine Alaïa qu’elle adore et qu’elle porte toujours, partout ….depuis 25 ans.

Britta Kröger est passionnée par la musique symphonique et les chevaux car il faut savoir s’évader, se ressourcer … et ces deux passions lui permettent de rester elle-même : » Aujourd’hui, dit-elle, la spontanéité est souvent perdue et l’on se range trop derrière et dans des cadres… » et elle termine avec ce credo : « Laissez sortir votre créativité, ce côté fou de la création qui est en vous et travaillez, travaillez, travaillez…. »

(Crédits photos : Tora Photography pour Fashion Preview)

Laisser un commentaire