Damien Regnard veut porter les valeurs de la droite républicaine en Amérique du Nord

Pour la seconde fois en quatre ans, Damien Regnard sera candidat à l’élection législative en Amérique du Nord. Ce Français de Louisiane dénonce le bilan « négatif » du député sortant et veut porter les valeurs de la droite républicaine dans la 1ère circonscription des Français de l’étranger.

Par Nathalie Simon-Clerc

« La droite républicaine n’est pas représentée aujourd’hui dans la circonscription, le député sortant a trahi la confiance de ses électeurs à plusieurs occasions », assène Damien Regnard. Le quinquagénaire, entrepreneur à La Nouvelle-Orléans depuis 20 ans, est conseiller consulaire et conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger, militant Les Républicains et candidat Divers Droite. Il se moque de « l’autopromotion et des selfies » de Frédéric Lefebvre : « Je ne veux pas être un député en 140 caractères! »

Le Français de Louisiane s’engage pour la seconde fois dans ce combat électoral, avec son slogan « La France en tête », pour « ouvrir la voie de la France et porter sa voix » dans les 50 états américains, les 10 provinces et 3 territoires du Canada. « Je veux faire de la vraie diplomatie bilatérale au service des Français d’Amérique du Nord, pour qu’ils aient un accueil, une écoute, tant en Saskatchewan qu’en Arkansas », ajoute-t-il. C’est précisément dans cet état qu’il fut un facilitateur entre le Gouverneur et Dassault pour créer une école il y a trois ans. Il se positionne comme un interlocuteur solide, en appui aux diplomates français. « Les initiatives sont politiques, affirme-t-il, c’est un des grands échecs de Frédéric Lefebvre ».

« Ce qui nous lie, c’est d’être des Français de l’étranger »

L’élu local se définit comme un Français de l’étranger. D’ailleurs, sa résidence principale restera en Louisiane s’il est élu. « On est des gens différents, avec un regard différent sur la France. Avant d’être de droite ou de gauche, ce qui nous lie, c’est d’être des Français de l’étranger », justifie-t-il. M. Regnard souhaite être avant tout un député d’Amérique du Nord, travailler avec les autres parlementaires des Français de l’étranger, pour informer les Français de la réalité de leurs compatriotes de l’étranger, et « aboutir sur les dossiers communs ». « Frédéric Lefebvre n’est pas un Français de l’étranger, il ne sait pas ce que c’est que d’avoir des parents malades à distance », fait-il valoir.

Depuis trois ans, il travaille avec Bercy, les parlementaires et le président de la fédération des banques françaises sur des solutions pour que les Français de l’étranger puissent ouvrir ou garder un compte dans l’Hexagone. Les difficultés concernant la couverture « santé » l’irritent : « On est moins bien traité que des illégaux en France! ». Il revient sur la CSG-CRDS payée par les Français de l’étranger et qualifie de « préoccupant » le projet d’Emmanuel Macron de l’augmenter de 1.7%. « Il est temps qu’un député s’en occupe, il y a un problème de discussion bilatérale », se fâche-t-il, en constatant que le fisc américain considère toujours cet impôt comme une cotisation non déductible.

Une majorité LR pour peser sur les choix de Macron

Le responsable politique local Les Républicains (LR), engagé derrière François Fillon, se dit déçu de l’échec de son candidat dès le premier tour. Il remarque que l’ancien premier ministre de Nicolas Sarkozy a fait son plus mauvais score dans cette circonscription. « Le député n’a pas fait campagne », lâche-t-il. M. Regnard redoute une absence de majorité pour le président Emmanuel Macron. « Avec LR, on pourrait être le premier groupe parlementaire pour peser sur les choix politiques du nouveau président de la République », avance-t-il.

Pour l’heure, il garde le mystère sur son suppléant, qui sera un Français du Canada, car il tient à une légitimité locale : « Nous les Français de l’étranger, on a le droit de se prendre en mains. Aucun appareil politique parisien ne peut nous retirer ça », conclut-il.

(crédit photo: Nathalie Simon-Clerc)

Le site de campagne de Damien Regnardwww.damienregnard.com

À lire aussi: Damien Regnard : ”Je ne suis pas un politicien. Je suis un français de l’étranger.” (reportage vidéo)

Une réponse

  1. D . Bonnot
    D . Bonnot at |

    Un candidat responsable dans un futur difficile

    Reply

Laisser un commentaire