Covid-19 : le réseau consulaire monte au front

Le Québec et les citoyens français qui y vivent ne sont pas épargnés par la crise sanitaire mondiale provoquée par le Covid-19. Pour faire face à cette crise, le réseau consulaire se mobilise pour répondre au mieux aux questions des Français expatriés au Canada. Éléments de réponse avec Sophie Lagoutte, Consule générale de France à Montréal.

L’Outarde Libérée: Face à cette crise sanitaire majeure, qui touche particulièrement la métropole montréalaise, quelles mesures ont été prises par le Consulat pour les français?

Sophie Lagoutte: Le Consulat de France de Montréal a adapté son activité pour répondre à la situation exceptionnelle liée à l’épidémie de Coronavirus. Depuis le début de la crise, nous avons renforcé notre plateforme de réponse téléphonique et par message pour tous les Français qui se retrouvaient dans une situation compliquée. Nous avons également mis en place une rubrique spéciale sur notre site internet regroupant toutes les informations liées au Coronavirus et ses conséquences. Enfin, nous avons élaboré une Foire aux Questions que nous continuons d’enrichir au fur et à mesure en fonction des questions et réponses que nous recevons. Nous avons également envoyé à plusieurs reprises des messages à l’ensemble des inscrits au Registre consulaire pour leur faire part de ces informations. Enfin, le Consulat a naturellement participé à l’effort collectif de lutte contre la propagation du virus en respectant les consignes du gouvernement québécois et les impératifs de distanciation sociale, ce qui nous a contraint à restreindre l’accès du public dans nos locaux et à adapter nos activités.

L’Outarde Libérée: Est-ce que vous collaborez avec les autres consulats régionaux (Québec, Moncton, Toronto) pour faire face à cette crise, si oui de quelle manière?

Sophie Lagoutte: Tout le réseau diplomatique français au Canada s’est mobilisé et travaille ensemble, de façon coordonnée sur les réponses aux questions, notamment. Nous élaborons ensemble les Foires aux Questions disponibles sur l’ensemble de nos sites internet. Nous sommes également en rapport avec l’Ambassade du Canada à Paris, avec laquelle nous collaborons régulièrement, notamment pour répondre aux cas individuels les plus complexes.

L’Outarde Libérée: Que peuvent faire les citoyens français qui sont en résidence permanente pour faire face à cette crise?

Sophie Lagoutte: Nous appelons tous les résidents français au Québec à respecter scrupuleusement les recommandations des gouvernements québécois et canadien pour combattre cette crise sanitaire sans précédent. Par ailleurs, nous invitons tous les Français à se montrer solidaires envers leurs compatriotes. Cette situation crée des situations difficiles pour beaucoup d’entre nous et tous les gestes qui peuvent aider seront les bienvenus. Le gouvernement français a d’ailleurs mis en place une plateforme internet pour proposer un logement aux Français qui se retrouveraient en difficulté à l’étranger: http://www.sosuntoit.fr/

L’Outarde Libérée: Quelle est la situation des français qui ont un statut de résident temporaire (PVT, Stage coop, etc)?

Sophie Lagoutte: De manière générale, nous appelons les ressortissants français qui ont leur résidence habituelle au Canada et qui le peuvent à éviter, autant que possible pour raisons sanitaires, les déplacements internationaux et à limiter leurs mouvements dans les semaines à venir. Bien entendu, nous invitons ceux qui font le choix de rester de bien s’assurer que leurs conditions matérielles de séjour (revenus, emploi, protection sociale…) leur permettront de faire face à l’évolution de la situation sanitaire locale et à une durée de séjour éventuellement plus longue qu’initialement envisagée. Par ailleurs, les Français résidents temporaires munis d’un permis de travail ou d’étude en cours font partis des étrangers qui bénéficient des exemptions mises en place pour permettre l’entrée au Canada. Ils peuvent donc entrer et rester au Canada. Enfin, pour ceux dont les visas expirent, le service Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) a mis en place des mesures d’exception pour les prolonger sous statut implicite. Ceci étant dit, chaque cas est différent : nous recommandons à chacun de bien soupeser ces différents points pour savoir s’il vaut mieux, pour lui, rester ou repartir en France.

L’Outarde Libérée: Quelles sont les aides qui ont été mises en place pour tous les citoyens français vivant au Canada (temporaires ou permanents)?

Sophie Lagoutte: Il n’y a pas d’aide financière particulière mise en place par l’Etat pour les Français de l’étranger. Le gouvernement français a mis en place des mesures exceptionnelles, tant de report de déclaration d’impôt que de délais pour la réception des justificatifs de paiement des retraites. Il y a également un plan d’accompagnement économique comprenant une aide aux entreprises françaises exportatrices. L’ensemble de ces mesures s’applique naturellement aussi aux Français de l’étranger s’ils sont concernés. À noter également : pour ceux qui feraient le choix de rentrer en France, le délai habituel de carence de 3 mois pour être affilié à l’assurance-maladie et maternité pour les Français de retour est exceptionnellement supprimé : ils seront immédiatement couverts. Par ailleurs, les gouvernements canadien et québécois ont mis en place des mesures d’urgence économiques, auxquelles beaucoup de travailleurs (y compris étrangers) peuvent prétendre. Les situations sont très variables. Vous pouvez consulter le site gouvernemental Canada.ca qui énumère les aides mises en place par le gouvernement canadien et dont vous pourriez bénéficier sous réserve de remplir les conditions fixées, notamment la nouvelle Prestation canadienne d’urgence. Pour le Québec, nous signalons aussi le Programme d’aide temporaire aux travailleurs.


Laisser un commentaire