Coupe Rhône 2014 à Montréal : une première édition réussie pour l’organisme français Inter Rhône

Par Charlotte Lopez

C’est en hommage à l’ouverture du Mondial de football 2014 qu’un tournoi caritatif, rassemblant 11 équipes et 98 joueurs, s’est déroulé ce vendredi 13 juin au Stade Percival-Molson de Montréal. Dans le cadre d’une dégustation de 36 vins de la Vallée du Rhône, l’organisme interprofessionnel Inter Rhône avait tout prévu pour passer une agréable journée, et ce, même malgré la pluie !

Barbecue urbain, crèmes glacées artisanales, cadeaux pour les invités, show d’humour avec l’humoriste Neev Bensimhon, tournoi de football, et bien sûr dégustation de vin. C’est un pari réussi pour le Directeur marketing d’Inter Rhône, Olivier Legrand, qui avait pour idée de faire déguster des vins de la Vallée du Rhône tout en s’amusant et en ayant du plaisir entre amis et collègues. « Les vins français ont en général la réputation d’être trop rationnels, on voulait montrer que nos vins de la Vallée du Rhône peuvent faire référence au plaisir et à la décontraction », confie-t-il.

Avec environ 200 personnes présentes ce vendredi, les invités et joueurs, amateurs de football pour l’occasion, provenaient de différentes agences et entreprises de l’industrie du vin du Québec, telles que la SAQ, Top vin, Ateliers & Saveurs, ou encore OENOQUEBEC. Chaque équipe jouait pour espérer gagner un chèque de 3000$, qui irait par la suite à l’association caritative de leur choix. C’est l’équipe des « Bayer Léverrekusec » qui a ainsi remporté la finale du tournoi, et qui a pu brandir fièrement le chèque revenant à leur association : la fondation du cancer du sein du Québec. « Chaque année, avec mon équipe, on fait des lever de fonds. Aujourd’hui, on a choisi cette cause car elle nous tenait à cœur, explique le capitaine de l’équipe, Arnaud Ferrand. On connait tous dans notre entourage quelqu’un qui souffre ou a souffert du cancer, nous sommes tous concernés par cette maladie du siècle. »

De plus, un chèque de 1000$ était également offert pour une association caritative choisie par l’équipe avec le nom le plus sympathique. Les gagnants, « Game of Rhône », a ainsi remporté ce second prix qui ira à la fondation de l’Hôpital de Montréal pour Enfants.

« Coupe Rhône correspond très bien à l’état d’esprit du marché au Québec »

C’est donc en parallèle de la Coupe du Monde de football, qu’Inter Rhône a choisi de faire un tel tournoi en collaboration avec le groupe marketing international alimentaire, vin et art de vivre, Sopexa, qui a fait appel au traiteur Les Affamés pour le barbecue urbain, et à MonsieurWilson.com pour les crèmes glacées artisanales. « Inter Rhône est un client historique de Sopexa, ils font des actions originales à travers le monde, des Etats-Unis, à l’Angleterre, en passant par la Scandinavie. Aujourd’hui c’est un évènement gratuit et très festif qui se déroule, les gens sont au rendez-vous, c’est vraiment plaisant », déclare la gestionnaire de compte senior chez Sopexa, Cécile Cerede.

Pour M. Legrand, c’est une expérience concrète qui reflète bien les valeurs de son organisme : « Avec un côté très inclusif, fédérateur, et convivial, Coupe Rhône est une belle première édition qu’on a hâte de renouveler dès l’année prochaine, et plus encore », confie le Directeur marketing Inter Rhône, très heureux de cette journée.

« Le foot est un sport très rassembleur, et que tout le monde ou presque sait jouer, ajoute-t-il. Coupe Rhône correspond très bien à l’état d’esprit du marché au Québec car ici ce sport se joue beaucoup avec des équipes mixtes comparé à la France, ce qui est très intéressant. Nous avons donc fait hommage à ce concept aujourd’hui, plusieurs filles jouaient dans les équipes. »

En plus de pouvoir déguster du vin rouge, blanc ou rosé, les invités pouvaient également acheter des bouteilles, à des prix très abordables. « C’était une journée parfaite, même avec la pluie. Le choix de vin est vraiment intéressant, tout comme le concept avec le carnet explicatif des vins et les numéros sur chaque bouteille pour s’y retrouver », explique Jean Laferrière, de l’agence Top vin.

(crédit photo : Rozenn Nicolle)

 

Laisser un commentaire