Un coup de Mistral sur Québec

Par Margaud Castadère-Ayçoberry

Le BPC Mistral de la Marine française a fait escale dans le port de Québec, du 23 au 27 juin, dans le cadre de la mission Jeanne d’Arc.

Visite à bord de ce géant des mers et rencontre avec François-Xavier Polderman, capitaine de vaisseau et commandant du BPC Mistral.

 

 

 

Photo 1 (ensemble) : Avec ses 200 mètres de long, 32 de large, et 57 de haut, le bâtiment de projection et de commandement (BPC) Mistral domine le port de Québec. La superficie totale du bâtiment, tous ponts confondus, avoisine les 6 400 m2.

Photo 2 : Le BPC Mistral est déployé pour cinq mois en océan Atlantique, de mars à juillet 2014, pour conduire des opérations militaires et des actions de coopération bilatérale.

Photos 3 (vue des marins du quai) : À cette occasion, les officiers-élèves de l’École navale française et des officiers étrangers effectuent leur premier déploiement opérationnel. La mission Jeanne d’Arc permet à ces jeunes officiers d’acquérir une stature de chef militaire et de marin, en leur apprenant à gérer un bâtiment de combat.

Photos 4 (portrait femme) : La mission Jeanne d’Arc forme 154 officiers-élèves, dont 18 femmes issus de différents corps d’officiers.

Photo 5 (deux officiers) : La mission Jeanne d’Arc forme également des officiers-élèves étrangers. L’enseigne de vaisseau François Bélanger (à droite), de la Marine canadienne, fait partie de ce processus d’échange qu’il existe entre les armées française et canadienne.

Photo 6 (sur la plateforme) : Le BPC Mistral est un bâtiment polyvalent. C’est à la fois un porte-hélicoptères d’assaut, un bâtiment amphibie, une plateforme et un centre de commandements, un navire hôpital et un bâtiment de formation à vocation interarmées.

Photo 7 (lits d’hôpital) : Le Mistral dispose d’un hôpital moderne, qui compte deux blocs opératoires et 69 lits médicalisés. Un navire hôpital apte aussi bien au soutien médical d’une opération de combat qu’à toute opération humanitaire d’envergure.

Photo 8 (hélico) : Le hangar à hélicoptères mesure près de 1 800 m2. Le bâtiment peut contenir 16 hélicoptères lourds. Ceux-ci appartiennent à l’armée de terre française.

Photo 9 (marin canadien sur char d’assaut) : Dans le cadre d’une mission de coopération régionale avec l’armée canadienne, le BPC Mistral a embarqué 250 soldats du 22e régiment à Halifax, pour une opération menée au large de Gaspé.

(crédit photo : Alice Chiche)

Laisser un commentaire