Le Club Med va construire son premier village canadien au Québec

Un Club Med quatre saisons va ouvrir au Québec en 2020 dans Charlevoix. Il s’agit du tout premier village du Club Méditerranée au Canada. Le projet, évalué à 120 millions de dollars, sera érigé à Petite-Rivière-Saint-François, la station de ski présentant le plus important dénivelé de l’est du Canada et surplombant le fleuve Saint-Laurent.

Par Nathalie Simon-Clerc

Le complexe hôtelier de 300 chambres, qui va voir le jour au pied du massif de Charlevoix, est une bonne nouvelle pour l’industrie touristique de la région. Pas moins de 325 emplois directs et quelque 700 emplois indirects pourraient être générés par cette implantation. Ce projet d’investissement est réalisé par le Groupe Le Massif en partenariat avec le groupe français, Club Mediterranée.

Des aides publiques

Le gouvernement du Québec va injecter 26 millions de dollars, avec un prêt de 21 325 000 $, attribué dans le cadre du Fonds du développement économique, ainsi qu’un prêt de cinq millions de dollars provenant du Programme d’appui au développement des attraits touristiques du ministère du Tourisme. « Ce projet permettra au Québec d’offrir l’unique Club Med destiné aux amateurs de ski en Amérique du Nord, ce qui laisse entrevoir des retombées considérables, tant sur le plan économique que touristique. En effet, il contribuera à la création de 325 emplois dans la MRC de Charlevoix, en plus de diversifier l’offre touristique régionale. Par ailleurs, le dynamisme du Groupe Le Massif, jumelé à la formule gagnante du Club Med, favorisera assurément le rayonnement international de la région et de tout le Québec. C’est donc avec fierté que notre gouvernement s’associe à la réussite de cette importante initiative. », a déclaré la semaine dernière, Dominique Anglade, vice‑première ministre, ministre de l’Économie, de la Science et de l’Innovation et ministre responsable de la Stratégie numérique.

Du côté diplomatique français au Québec, l’arrivée du Club Med est accueillie avec satisfaction. « La France se réjouit qu’une entreprise de tourisme d’excellence, iconique, créée et encore dirigée par des Français et dont le siège est en France, ait décidé d’investir et s’installer au Québec dans la région fleuron du tourisme qu’est le Charlevoix en faisant ainsi, en coopération avec les autorités québécoises et canadiennes sa première implantation au Canada. », a estimé Laurence Haguenauer, Consule générale de France à Québec. 

Le Conseil municipal de Petite-Rivière-St-François a donné son appui unanime au projet en avril dernier. Situé à une heure trente de la Capitale-Nationale, le projet réjouit aussi Régis Labeaume, le maire de Québec. « On est très heureux. Les clients du Club Med vont passer par Québec. Ce n’est pas rien », a-t-il indiqué la semaine dernière lors de l’annonce officielle.

Un village-vacances haut de gamme

C’est un complexe hôtelier haut-de-gamme estampillé quatre tridents, avec une partie luxieuse classée cinq tridents, que le groupe Club Méditerranée s’apprête à implanter au pied du massif de Charlevoix. « On entend souvent dire que le Club Med ne s’installe que dans les plus beaux endroits au monde : de par la beauté de ses paysages, Charlevoix ne pouvait que faire partie de cette liste prestigieuse. (…) Avec plus de 20 sites déjà en France, Italie, Suisse, Japon et Chine, représentant plus de 6000 chambres, nous souhaitions rajouter le Canada et particulièrement le Québec à cet éventail. Chaque saison dévoilera les beautés de ce site naturel et réinventera l’offre pour la clientèle internationale. Ce projet est aussi le symbole d’une stratégie de croissance rapide de Club Med dans le monde avec 15 ouvertures prévues d’ici 2019, dont 1 ou 2 Villages par an à la montagne. », a indiqué Xavier Mufraggi, président directeur général Club Med Amérique du Nord, précisant ainsi la stratégie du groupe français.

Ce futur Club Med sera idéal pour les familles, pour les couples, ou encore les groupes puisque des espaces seront prévus pour accueillir séminaires ou évènements. Le Groupe le Massif et Club Med entendent miser fortement sur une offre quatre saisons et exploiter le développement de l’axe touristique Québec-Tadoussac. Un taux d’occupation de 85% l’hiver et 70% l’été est déjà prévu. L’aéroport international Jean-Lesage de Québec, situé à 1h30 du futur Club Med, estime que son achalandage pourrait augmenter de 6%.

Une deuxième tentative au Québec

Voici plusieurs années que des pourparlers étaient engagés entre le Groupe Le Massif et le groupe français, désireux d’implanter son premier village-vacances hivernal en Amérique du Nord. Il s’agit de la deuxième tentative du Club Med au Québec. Dans les années 2000, le Club Med World de Montréal, centre de loisirs urbains, fut un échec cuisant et l’entreprise avait perdu plus de 15 millions de dollars en 16 mois.

Le groupe exploite un parc de près de 70 Villages. Présent dans 26 pays répartis sur cinq continents, le groupe emploie plus de 23 000 GOs (Gentils Organisateurs) et GEs (Gentils Employés) de 110 nationalités différentes. Plus de 40,000 Canadiens séjournent au Club Med chaque année, la grande majorité provenant du Québec. 

(crédit photo: Gracieuseté)

 

Laisser un commentaire