Clap de fin pour Frédéric Lefebvre

Il n’aura pas attendu le 17 juin, il aura organisé son suicide politique avant même d’être crucifié par les électeurs. Frédéric Lefebvre annonce aujourd’hui dans un courriel à ses militants qu’il quitte Les Républicains (LR), après avoir tempêté contre Nicolas Sarkozy qui lui refusait son investiture. « Cette décision est éminemmente (sic) douloureuse mais puissamment libératrice. », explique-t-il. Aurait-il devancé une procédure d’exclusion de sa famille politique comme on le murmure à Paris? Sort réservé aux parlementaires LR affichant leur sympathie pour Émmanuel Macron…

Stupeur et colère chez ses partisans locaux, qui le suivaient au nom de la fidélité politique au mouvement gaulliste et qui ont du subir ses pirouettes politiques depuis les Primaires de la droite et du centre en novembre dernier. Son absence de soutien à François Fillon et sa dérive « macroniste » en agaçaient plus d’un. L’annonce de son vote pour Émmanuel Macron au premier tour de l’élection présidentielle ce matin dans les médias français, est le coup de grâce pour Les Républicains d’Amérique du Nord, bien amochés par quatre ans de « lefebvrisme ».

Dans un communiqué ce matin, Michael Pilater, le délégué des Républicains au Canada, qui vit à Paris depuis 18 mois, déclare: « cette décision suscite mon plus vif étonnement » et qualifie son retrait des LR de « décision personnelle ». On sait que les deux hommes sont « en froid » depuis quelques temps. Michael Pilater n’a pas signé l’appel à voter pour Frédéric Lefebvre, appel co-signé par les élus locaux d’Amérique du Nord, mais a néanmoins continué d’appuyer sa famille politique. « Je resterai fidèle à notre mouvement qui vit une période tourmentée », conclut-il dans son communiqué.

Dernier coup d’éclat du député sortant? Il lui reste encore à nous annoncer son retrait du 2e tour de l’élection législative, « pour assurer une large victoire » au candidat d’Émmanuel Macron, Roland Lescure, qui sait, mais surtout pour lui épargner une seconde humiliation électorale.

(NB: nous ne publierons pas de déclaration de Frédéric Lefebvre qui ne répond plus à notre média depuis plusieurs mois)

La lettre de Frédéric Lefebvre aux Républicains: 

A lire aussi chez nos confrères du Courrier de Floride:

Le suicide politique du député Frédéric Lefebvre

Ci-après, l’intégralité de son message:

 
Si le message ci-dessous ne s’affiche pas correctement, accédez à sa version en ligne
 
 
Mes chers amis
 
Je vous écris personnellement pour vous faire part de ma décision, mûrement réfléchie, de quitter les Républicains et je vous joint la lettre que jai adressée au 1er Vice Président.
 
Cette décision est éminemmente douloureuse mais puissamment libératrice.
 
Adhérent depuis l’âge de 17 ans, ayant été Porte-parole de l’UMP a un moment crucial , je vous quitte, vous mes amis élus, vous militants avec une peine immense.
 
Vous le savez, j’ai échangé avec nombre d’entre vous, il m’était devenu insupportable de voir ces gens qui pilotent les Républicains parler en mon nom.
 
Depuis des années je me suis libéré des consignes que je jugeait absurdes, me trouvant de plus en plus en phase avec nos compatriotes. Ils ne veulent plus d’affrontement stérile.
 
Le procès en illégitimité fait au nouveau President de la République, la volonté affichée de l’empêcher de gouverner sont l’exact inverse de ce que je défends.
 
Le plus grand désespoir de la politique est l’absence de vérité !
 
Par cette décision que je tenais à vous annoncer personnellement, je veux contribuer à y remédier.
 
L’homme de droite, libre, que je suis reste votre ami et sera toujours là pour vous.
 
Amicalement
 
 
 
Frédéric Lefebre
​Votre Député

 

Une réponse

  1. Faure Francis
    Faure Francis at |

    Nous n’avions pas besoin de toutes ces explications,un homme comme ça n’a rien à faire dans LR ,il y a longtemps qu’il aurait dû être excl

    Reply

Laisser un commentaire