C’est extra: trois décennies de chanson francophone pour danser et faire la fête

En 20 ans, les soirées C‘est extra ont fait danser un million de passionnés de la chanson francophone. Aux commandes des table-tournantes, Marie-Christine Champagne, alias « MC Champagne », une collectionneuse de disques vinyles, passionnée de chansons françaises et québécoises, et sa complice « Mademoiselle Julie », toutes deux amoureuses de ces « tounes » qui ont traversé le temps.

Par Nathalie Simon-Clerc

Imaginez plus de trois cents personnes en train de danser sur Dalida ou chantant à tue-tête et en quasi-communion des tubes de Joe Dassin… Vous êtes dans une soirée C‘est extra, à la Tulipe, sur la rue Saint-Denis à Montréal.

Têtes grisonnantes ou encore trentenaires se retrouvent régulièrement pour faire la fête sur les chansons francophones des années 50 à 80. « Ces belles chansons ont traversé le temps et assurent l’ambiance des soirées C‘est extra, explique Marie-Christine Champagne, il faut le voir pour le croire! » Effectivement, dans un ambiance folle, Claude François succède à Pierre Lalonde qui cède sa place à Alain Delorme. « Le répertoire est tellement vaste que l’on peut danser et s’amuser à travers trois décennies », mentionne la DJ, MC Champagne, qui s’amuse autant que le public.

Monique Giroux lors de l’enregistrement de son émission de fin d’année à la Soirée C’Est Extra (Ici-Musique, le 31/12/2017, à partir de 21h) – crédit: Nathalie Simon-Clerc

Lorsqu’elle lance la première soirée C‘est extra en mai 1996 au Cabaret Music-Hall du Musée Juste pour rire, avec les trois autres associés de La Tribu, une agence spécialisée dans le divertissement et le spectacle, l’idée d’une deuxième soirée ne lui a même pas traversé l’esprit. Mais voilà. Plus de cinq cents personnes répondent à ce premier rendez-vous pour chanter à tue-tête le hit-parade de leur jeunesse. Les soirées C‘est extra sont nées. « On avait envie d’entendre jouer fort de la chanson française dans les haut-parleurs », justifie Mme Champagne, qui avoue être la « fan numéro 1 » de ses soirées.

Depuis, comme les chansons qui tournent sur les platines, les soirées C‘est extra ont traversé le temps. « Nos premiers fans sont restés fidèles, ils viennent aujourd’hui avec leurs enfants », se réjouit l’organisatrice. Les soirées sont organisées de manière « évènementiel », sept fois par an, le dimanche soir, la veille d’un jour férié et l’entrée est gratuite.

La chanson française dans la mémoire collective du Québec

Chansons françaises et québécoises s’entremêlent. Pourtant, au début, la chanson québécoise était boudée par sa programmation musicale. « La chanson française a été importante au Québec, ça fait partie de notre culture, justifie Mme Champagne, et puis j’ai rajouté la chanson québécoise ». De nombreux artistes français viennent au Québec, depuis toujours. Fugain et Lenorman hier, Bruel et Sanson aujourd’hui. Marie-Christine Champagne ajoute que les chansons françaises étaient beaucoup jouées dans les radios du Québec. « Ces chansons sont dans notre mémoire collective », reconnait-elle.

Aujourd’hui, elle compte même parmi les fidèles de ses soirées, des Français de l’Hexagone qui font coïncider leur voyage touristique au Québec avec une soirée C‘est extra. « C’est contagieux les soirées C‘est extra, c’est l’effet C‘est extra! », s’amuse-t-elle.

C’est aussi et avant tout une passion pour Marie-Christine Champagne. « Je suis collectionneuse de vinyles, j’écoute beaucoup, je suis toujours à la recherche de chansons », précise celle qui choisit les chansons « parce qu’elles sont dans notre mémoire collective », mais aussi celles qui « sont comme de petits films remplis de bonheur, de poésie et d’amour ».

« C’est très sentimental les soirées C‘est extra! », admet Mme Champagne. D’ailleurs, c’est toujours la chanson porte-bonheur qui conclut la soirée : « C’Est Extra » de Léo Ferré.

Les prochains rendez-vous C‘est extra :

  • Le 31 décembre, sur Ici-Musique, Monique Giroux vous embarque dans son émission du temps des fêtes jusqu’en 2017 avec la soirée C‘est extra spécial, au Sommet Place Ville Marie, de 21h à 0h30: www.icimusique.ca/
  • Le 1er janvier, C‘est extra organise une soirée « C’EST EXTRA – LE DANCING DU TEMPS DES FÊTES! », à La Tulipe à partir de 21h30. Entrée libre

Groupe Facebook C‘est extra : www.facebook.com/groups/20649720168/

(crédit visuels: Soirée C‘est extra)

Laisser un commentaire