Cédric Fontaine, un breton tombé en amour avec le terroir québécois

Par Victoire Pottiez

Arrivé au Québec en 2002, Cédric Fontaine fête cette année les 10 ans de Terroirs Québec, une boutique en ligne d’épicerie fine qui compte près de 80 producteurs partenaires répartis dans toute la province.

« Quand je suis arrivé au Canada, un ami québécois m’a dit : tu verras ici on n’a pas autant de choix qu’en France au niveau gastronomique. C’était un peu pour le contredire que je me suis mis en tête de dénicher des produits spécifiques de régions québécoises», raconte Cédric. Formé en France aux métiers de la restauration et de l’hôtellerie, le jeune breton avait déjà un sacré bagage dans le secteur de la gastronomie. Il a travaillé dans des établissements français de grandes renommées puis développé des systèmes de gestion hôtelière dans  les hôtels et les restaurants les plus luxueux d’Europe.

Quand il décide de s’installer avec son épouse au Québec, il a en tête de viser le marché français en vendant des produits québécois outre-Atlantique mais les prix d’exportation l’en ont vite dissuadé. Il a donc lancé son entreprise d’e-commerce en ciblant la clientèle locale. « Le Canada reste en retard sur le marché des achats en ligne par rapport à la France ou aux Etats-Unis, explique-t-il, encore aujourd’hui beaucoup de producteurs sont réticents à l’idée de vendre leurs produits sur le web, je ne sais pas pourquoi mais je dois toujours travailler à les convaincre. » Si l’offre n’est pas au rendez-vous, et c’est tant mieux pour le cybercommerçant, la demande en revanche est bien présente. Selon une étude du magazine Les affaires, près de 6 adultes sur 10, au Québec, ont fait au moins un achat en ligne en 2013.

La simplicité du produit d’abord

terroir-qcPour remplir les rayons de son épicerie virtuelle, Cédric va directement à la rencontre des producteurs ou participe à des salons dédiés. Parfois, il fait des repérages en lisant la presse « si j’apprends qu’un producteur fait pousser du safran, c’est intéressant car ce n’est pas très courant au Québec », justifie-t-il. Pour faire ses choix, il favorise les échanges avec les producteurs – « c’est un peu au feeling que ça se passe » –  mais il mise surtout sur la simplicité du produit. « Je fais attention à ce qu’il ne soit passé dans les travers de la grande industrie» explique-t-il. Pour Cédric, un produit simple c’est le produit à l’état pur ou alors constitué d’ingrédients non transformés. Il nous donne l’exemple de la canneberge séchée « ça vous paraît peut-être facile à trouver mais pour la plupart des canneberges qu’on trouve sur le marché, on a rajouté de  l’huile, du sucre, ou d’autres additifs. Moi j’en trouve des vraies », se félicite-t-il avant d’insister « C’est comme un caramel… Pour moi c’est fait avec du sucre et du beurre, ce n’est pas fait avec tout un tas d’ingrédients. »

Faire ses emplettes sur Terroirs Québec prend une dimension pédagogique. Chaque visuel du produit est accompagné d’une description qui nous renseigne sur l’origine de l’aliment et nous donne quelques recommandations sur la façon de le cuisiner ou de l’accompagner. Cédric Fontaine est devenu un tel expert qu’il en sait maintenant plus sur les richesses gastronomiques de la province que les Québécois.

www.terroirsquebec.com/fr

Laisser un commentaire