Carlos Núñez unit tous les celtes de Montréal dans une prestation éblouissante

Le dimanche 9 avril 2017, le festival Nuits d’Afrique invitait le musicien Carlos Nuñez à se produire, pour la première fois de sa longue carrière, à Montréal. Terminant une tournée nord-américaine dans notre ville, Carlos Nuñez a enflammé le Théâtre Fairmount !

Par Pascal Eloy

Dimanche soir, devant une salle multiculturelle (composée de bretons, galiciens, asturiens, basques, irlandais, écossais…), Carlos Nuñez a offert une prestation éblouissante alternant gaïta et flute dans des airs dont les sonorités allaient du Brésil, à l’Irlande, en passant par la Bretagne ou le moyen-âge… Quelle sensualité, presque amoureuse, lorsqu’il manie ses flutes et quel sérieux dans son regard quand il joue de la gaïta, tout en ne pouvant pas s’empêcher de rythmer son jeu avec ses jambes ou ses pieds !

Musicien chevronné, il a même mis en musique (et fait réciter par des membres du public) le premier poème celte découvert récemment sur des pierres du sud de l’Espagne. Ensuite, avec la participation de représentants du « Pipes and drums de Montréal » ou de musiciens des Iles de la Madeleine, il a, au cours de près de trois heures de spectacle, enflammé la salle qu’il a fait se lever et danser aux rythmes des musiques de l’inter celtisme.

De La Galice à La Bretagne

Né en 1971, en Galice, Carlos Núñez joue de la flute et de la gaïta, la cornemuse galicienne depuis l’âge de huit ans. À treize ans, il se produit au Festival inter celtique de Lorient et remporte, dès sa première participation, le trophée Macallan qui récompense des musiciens jugés sur leur maîtrise de l’instrument et leur capacité à restituer des airs traditionnels. Il gagne ce même trophée les deux années suivantes.

En 1999, il produit son premier album « Os Amores Libres » qui sortira en 2000. Douze CD et DVD plus tard, Carlos Núñez est reconnu pour être un musicien très généreux qui collabore avec de nombreux artistes et offre leur chance à des débutants. Il joue ainsi, au fil des ans, avec le Bagad Sonerien Bro Dreger, Luz Casal, Sinéad O’Connor, le groupe The Chieftains, Dan Ar Braz, The Dubliners, Sting, Dulce Pontes, Teresa Salgueiro, les « super-papys » cubains de la Vieja Trova Santiaguera, Noa…

De plus, Carlos Nuñez a toujours contribué sans faillir à la construction de l’inter celtisme, cet esperanto musical celtique, lancé par le cofondateur du Festival Inter celtique de Lorient, Jean-Pierre Pichard, qui débuta comme penn-sonneur (c’est-à-dire chef d’orchestre du bagad) de la Kevrenn de Rennes.

Bref, dimanche dernier, la métropole québécoise a accueilli un extraordinaire moment de musique celtique qui a réuni, avec beaucoup de bonheur et de générosité, les celtes de Montréal !

(crédit photos: Gilles Labrune)

À lire aussiCarlos Núñez à Montréal, une soirée celtique pleine d’énergie

Discographie:

1997: Brotherhood of the Stars

1999: Os amores libres

2000: Mayo Longo

2002: Todos Os Mundos

2003: Un Galicien en Bretagne

2004: DVD Carlos Nuñez & Amigos

2005: Cinema Do Mar

2006: DVD Carlos Nunez en Concert

2007: Melodies from Gedo Senki

2009: Alborada Do Brasil

2012: Discover (retrospective)

2014: Inter-Celtic

Laisser un commentaire