Canada-Québec: Macron jette la discorde

En appelant le Premier ministre du Québec, François Legault, le 3 novembre dernier, pour le remercier de son soutien sans équivoque au principe de la liberté d’expression, le président de la République, Emmanuel Macron, a jeté un pavé dans la marre.

Le Premier ministre Legault, qui échange avec le Premier ministre canadien, Justin Trudeau, quelques amabilités bien senties par l’intermédiaire de conférences de presse quotidiennes, n’a pas manqué de tacler son homologue fédéral, lui rappelant par la même occasion, que « la relation directe et privilégiée qu’entretient le Québec avec la France » est une réalité.

En marquant son appui à la France, à la liberté d’expression et aux droit de caricaturer, François Legault a tranché avec l’appui flou et décalé du Premier ministre fédéral, obligeant ce dernier à « rétropédaler », et surtout, à tourner (momentanément) le dos à son libéralisme multiculturel.

Justin Trudeau paie ainsi son opposition à la loi 21 sur la laïcité de l’État, votée par le gouvernement du Québec.

La récompense ne s’est pas fait attendre, puisque le Président de le République française a finalement appelé le Premier ministre Trudeau pour le remercier, deux jours plus tard.

«Les deux dirigeants ont convenu de l’importance de défendre la liberté d’expression et les droits de la personne, et de leur engagement commun à lutter contre le terrorisme et l’extrémisme violent», a indiqué le bureau de M. Trudeau.

Laisser un commentaire