Bilan des Français à mi-parcours

La Coupe Rogers bat son plein à Montréal et Toronto. Dans ces deux tournois canadiens, parmi les plus prestigieux des circuits WTA et ATP, la fortune des représentants tricolores est diverse. Voici le point à l’aube des quarts de finale.

Damien Meunier, journaliste sportif

Garcia tient son rang à Montréal

Seule Française encore en lice au Québec, la numéro une bleue et 6e mondiale, Caroline Garcia, a commencé doucement avant de monter en puissance au fil du match. Elle a disposé de la Slovaque Rybarikova en trois sets (4-6, 6-1, 6-3). En 8e, elle était opposée à la Russe Sharapova, multiple vainqueur de Grands Chelems. À la différence de son premier match, elle a gagné en deux sets secs (6-3, 6-2) et attend avec confiance le soutien du public local et la confrontation avec la Roumaine Simona Halep, la numéro une mondiale.

Direction les 1/4 de finale à la Coupe Rogers ! Merci Montréal pour le soutien et cette superbe ambiance sur ce central 🤗 On se revoit à 18h30 pour la suite !

🎾👧🏻🇨🇦🦁✈

— Caroline Garcia (@CaroGarcia) 9 août 2018

Le gros coup pour Cornet

Arrivée à Montréal en confiance après son titre à Gstaad, Alizé Cornet voulait confirmer au Stade IGA. Alors qu’elle aurait dû affronter Serena Williams, finalement forfait, elle a livré un duel avec l’Allemande Maria. Comme Garcia, elle a perdu la 1ère manche avant d’enlever les deux dernières. En 16e de finale, elle a dominé la récente lauréate de Wimbledon, Angélique Kerber, qui reprenait tout juste la compétition après une pause suite à sa victoire sur le gazon londonien.

Avec un score sans appel (6-4, 6-1), la Française pouvait remercier ses fans québécois. Alors que le tableau s’ouvrait avec l’élimination de la numéro quatre mondiale, Alizé s’est faite sortir par l’Australienne Barty (7-6, 6-4). La tricolore pourra regretter des occasions manquées dans le match qui lui ont coûté la victoire. Une scène surréaliste avec son entraîneur a d’ailleurs fait le tour des réseaux sociaux, comme pour montrer son agacement sur ce match qui lui échappait.

Very happy with the big win today and the journey goes on 🤩💪! Merci à mes amis québécois pour leur soutien et leur bonne humeur ❤

—Alizé Cornet (@alizecornet) 8 août 2018

L’impuissance de Mladenovic

Comme un air de déjà-vu pour la Française. Déjà en difficulté sur les tournois ces derniers temps, pas sûr que ce match du premier tour lui ait fait du bien au moral. Littéralement balayée par la  Biélorusse Azarenka avec un seul jeu marqué. En moins d’une heure, elle n’a jamais existé à Montréal et a enchaîné une deuxième défaite au premier tour d’un tournoi. Heureusement pour elle, elle se rattrape en double, aux côtés de la Hongroise Timéa Babos, en étant en quart de finale. Elle prouve qu’elle est toujours à l’aise dans cette discipline.

Hécatombe chez les hommes à Toronto

Aucun Français n’a passé l’écueil du 2e tour.  Alors que les joueurs locaux ont brillé, les Français n’ont pas réellement existé dans le tableau principal. Si Benoît Paire a perdu contre Nadal, Pouille et Chardy ont perdu contre des Canadiens, dont le jeune Félix Auger-Aliassime, ce qui pose des questions en vue d’un futur duel en Coupe Davis. Même en double, le ciel gris de Toronto n’a pas souri aux joueurs tricolores puisque toutes les paires sont déjà éliminées.

Une fois encore la Coupe Rogers résiste aux représentants tricolores. Seule Caroline Garcia peut encore ramener le trophée en France, mais la tâche ne sera pas aisée face à Halep. L’air et la météo, humide cette année, ne semblent pas réussir aux Français qui attendent toujours un vainqueur depuis Tsonga en 2014.

Credit Photo : Pascal Ratthé/Tennis Canada

Laisser un commentaire