Bientôt des vols low-cost du Québec vers les Antilles françaises ?

La compagnie aérienne low-cost Norwegyan pourrait proposer une liaison aérienne depuis le Québec vers la Guadeloupe et la Martinique dès l’hiver prochain.

Par Nathalie Simon-Clerc

Cette information, publiée par France-Télévisions Outre-Mer Guadeloupe le 3 janvier et reprise par Le Soleil le 9 janvier dernier, n’a pas été confirmée par le transporteur aérien, qui opère actuellement des rotations hivernales avec les Antilles françaises depuis l’Est des États-Unis (New-York, Fort Lauderdale, Providence). La compagnie propose ainsi six lignes avec des Boeing 737 depuis la fin octobre 2017 et jusqu’à fin mars 2018. Chaque semaine, vingt vols sont opérés entre les États-Unis et les Antilles françaises (11 avec la Guadeloupe et 9 avec la Martinique), depuis trois ans.

Les liaisons depuis Boston/Logan et Baltimore/Washington ont été supprimées cette année faute de rentabilité (une dizaine de passagers sur certains vols). Selon France-Télévisions, l’Est des États-Unis ne séduit guère les Antillais, et le Québec pourrait bien profiter de cette désaffection, puisque le transporteur aérien songe à inscrire Montréal et Québec dans ses plans de vols hivernaux, francophonie oblige. Toujours selon le média français, des négociations seraient actuellement en cours avec les aéroports québécois visés, qualifiés de « villes plus attractives à nos yeux » par le média antillais. Selon Le Soleil, des discussions générales ont bien eu lieu mais il n’y a pas eu de « visite officielle ».

Brouiller la grille tarifaire

Actuellement, Air Transat et Air Canada desservent ces destinations antillaises durant l’hiver. Si le transporteur norvégien concrétise son projet québécois, il pourrait bien brouiller la grille tarifaire puisque, si les transporteurs canadiens offrent ces destinations autour de 700 dollars canadiens minimum, Norwegyan pratique des tarifs qui varient de 200 à 400 euros. De plus, le transporteur norvégien Norwegian propose gratuitement l’accès à Internet via le WiFi à ses passagers en cabine et un service de vidéo à la demande via Internet.

La compagnie norvégienne dessert les Antilles françaises l’hiver seulement puisque ses avions sont mobilisés pour des destinations européennes durant la haute saison.

L’aéroport de Montréal-Trudeau a accueilli près de 17 millions de passagers en 2016, dont 40 % fait partie du trafic international. Il dessert plus de 140 destinations avec 33 transporteurs aériens. L’aéroport Jean-Lesage de Québec a accueilli plus de 1,6 million de passagers en 2016.

Le site du transporteur Norwegian: www.norwegian.com/fr/

(crédit photo: Norwegian)

Une réponse

  1. Michèle Ferrand Doat
    Michèle Ferrand Doat at |

    Super!

    Reply

Laisser un commentaire