Berthe Morisot, exposée pour la première fois au Canada en 2018

Au XIXe siècle, le mouvement impressionniste émergeait en France avec des artistes comme Monet, Degas ou encore Berthe Morisot. Cette dernière sera exposée pour la première fois au Canada, au Musée national des beaux-arts de Québec, du 21 juin au 23 septembre 2018.

Par Romain Lambic, correspondant à Paris

Pour la première fois depuis 1987, les tableaux de la peintre impressionniste française Berthe Morisot (1841-1895) vont revenir en Amérique du Nord, dans le cadre d’une exposition itinérante, et pour la première fois au Canada. Cet événement sera organisé par quatre musées et institutions. Le Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ), situé en la ville de Québec, accueillera en premier les œuvres de Berthe Morisot, du 21 juin au 23 septembre 2018.

« Je désirais faire une monographie de Morisot au Canada lorsque je suis allé voir une exposition au Musée des beaux-arts de Lille en 2002 », explique Line Ouellet, directrice et conservatrice en chef du MNBAQ. « En 2014, j’ai pu faire part de ce rêve à Sylvie Patry [ndlr : aujourd’hui directrice de la conservation et des collections du Musée d’Orsay], qui a accepté d’agir à titre de commissaire pour une exposition au MNBAQ. Nous avons ensuite proposé à nos collègues américains de collaborer avec nous sur ce projet ».

Après Québec, l’exposition prendra la direction de la Fondation Barnes, à Philadelphie, Pennsylvanie, du 20 octobre 2018 au 14 janvier 2019, puis du Dallas Museum of Art du 24 février au 26 mai 2019. Cette exposition conclura son itinérance au Musée d’Orsay de Paris, du 17 juin au 22 septembre 2019. « L’objectif est de montrer l’œuvre de Berthe Morisot, qui reste moins exposée que celle des autres impressionnistes », ajoute Sylvie Patry. « Nous l’avons choisie pour lui donner la place qu’elle mérite et mieux la faire connaître ; la question des femmes est également très importante aujourd’hui, son parcours résonne avec l’actualité ».

Des tableaux issus de musées et de collections privées

Entre 50 et 60 toiles de l’artiste du XIXe siècle, issues d’institutions publiques et de collections privées, composeront cette exposition.

« La famille, ainsi que le Musée Marmottan de Paris, sont des collaborateurs de ce grand projet. Plusieurs musées dont celui d’Orsay et la National Gallery de Washington, tout comme des collectionneurs privés, ont accepté de nous prêter leurs œuvres à cette occasion », indique Line Ouellet. « Les œuvres viennent d’Europe, des Etats-Unis et du Japon », complète Sylvie Patry.

Berthe Morisot n’avait plus été exposée dans un musée français depuis 1941, tandis qu’elle ne l’a jamais encore été au Canada. La peintre française, considérée comme une artiste majeur du mouvement impressionniste, en a été l’une des pionnière, au même titre que ses homologues contemporains, Claude Monet, Edgar Degas ou encore Pierre-Auguste Renoir. « L’exposition retracera le parcours exceptionnel d’une peintre, qui, à rebours des usages de son temps et de son milieu, est devenue une figure essentielle des avant-gardes parisiennes », souligne le communiqué commun des organisateurs de cette exposition itinérante.

Cet événement se veut un outil pour les connaisseurs « pour approfondir les questions majeures de sa contribution aux avant-gardes (…). Pour ceux qui la connaissent moins, c’est l’occasion de découvrir le parcours et les œuvres d’une artiste exceptionnelle », souligne Sylvie Patry. « Nous désirons toucher tous les amateurs d’art bien sûr, mais aussi le grand public (…). Nous offrirons par ailleurs une journée aux membres du MNBAQ avant l’ouverture au grand public », conclut Line Ouellet.

Le Musée des Beaux Arts de Québec: www.mnbaq.org

(crédit visuel: In The Garden At Roche Plate by Berthe Morisot)

Laisser un commentaire