Bal Pop’ Loto-Québec : un peu de Montmartre à Montréal pour les Francofolies

L’esplanade de la place des arts est, depuis le 9 juin dernier, le théâtre d’un spectacle plutôt inhabituel à Montréal. Tous les soirs, à partir de 17h, la scène Loto-Québec résonne des accents d’outre-Atlantique et danse aux sons de l’accordéon, le tout dans un décor vintage inspiré du Paris des années 30.

Par Cédrelle Eymard et Mathias Chevalier

Le Bal Pop’, « le projet chouchou du festival » selon son Président-directeur général, Jacques-André Dupont,  est une première pour les Francofolies. Installée en plein cœur de la place des arts, la scène Loto-Québec est devenue une véritable enclave parisienne, à plusieurs milliers de kilomètres de la Ville Lumière. Si le décor est en carton-pâte, la musique, elle, est bien réelle : Le Petit Orchestre Parisien (ou « PoP » pour les intimes) s’occupe de tout.

Composé de huit musiciens (dont un saxophoniste, un accordéoniste, un guitariste et un pianiste) le Petit Orchestre Parisien est une référence dans la musique de bal. De Charles Aznavour à Iggy Pop en passant par Téléphone, aucun mythe musical n’échappe à leur répertoire « vitaminé, sans stress, qui fait oublier les clichés du Bal. » Lors du lancement de l’évènement, le groupe a présenté ses reprises, des Rita Mitsuko à Jacques Dutronc, en débutant évidemment par les Champs Elysées de Joe Dassin. Dès les premières notes, il n’en fallait pas plus pour se croire à Paris, il y a quelques décennies. Trois couples de danseurs animaient les chansons et ils donnaient envie de swinguer et de twister !

Une myriade d’activités

Chaque soir, jusqu’à la fin du festival, le concert s’accompagnera d’activités proposées par les musiciens eux-mêmes. Cours de danse, tours de magie et karatoké (une sorte de karaoké « live ») sont à l’honneur pour conquérir tous ceux qui sont venus le cœur ouvert à l’inconnu.

En plus de la programmation artistique, c’est tout l’espace qui a été revisité. Avec le décor « Cabaret » installé sur la scène et les comptoirs rococo tout autour, il suffirait d’un simple coup de baguette magique pour ramener le Paris des années 30 à la vie !

http://www.francofolies.com/default-fr.aspx

Laisser un commentaire