Attentat à Nice : les hommages du Québec

À l’heure ou les Français du Québec célébraient le 14 juillet et les valeurs de la République, un camion semait la mort sur la Promenade des Anglais à Nice. Au lendemain de cette nuit d’horreur, 84 morts et une centaine de blessés sont à déplorer. Une cinquantaine de blessés reposent encore entre la vie et la mort.

En plein festival d’été à Québec, avant le concert de Julien Clerc et Fred Pellerin, le Consul général de France à Québec, Nicolas Chibaeff, a déclaré : « Ce soir, nous allons vivre grâce à Julien Clerc et Fred Pellerin une soirée riche en émotion, en poésie et en amour et nous savons que Français et Québécois, c’est ce que nous avons de mieux à partager, à offrir au monde et ce que nous avons de meilleur et de plus important à défendre face à la violence, à la haine qui frappe partout dans le monde. » Une minute de silence a ensuite été observée.

Le maire de Montréal, Denis Coderre, qui a toujours soutenu la communauté française durement touchée depuis 18 mois, « a pris connaissance avec stupeur » de l’attentat survenu sur la Côte d’Azur. « En mon nom personnel et en celui de tous les Montréalais, je tiens à exprimer ma plus profonde tristesse et mes sympathies aux familles et aux proches des victimes. », a indiqué le maire Coderre. Il s’est déclaré « choqué et consterné par ces actes de violence insensés ». Il a assuré les Niçois et les Français de la solidarité des Montréalais. « Nous les accompagnons dans ce chagrin et dans la lutte contre toute forme de violence. Liberté, Égalité, Fraternité. Ces valeurs n’auront jamais été aussi pertinentes.», a déclaré Denis Coderre, maire de Montréal et président de Métropolis.

Les drapeaux français ont été mis en berne au balcon de l’Hôtel de ville de Montréal. L’Hôtel de ville de Montréal est illuminé aux couleurs du drapeau français en signe de solidarité.

À Ottawa, les drapeaux de l’ambassade de France ont été mis en berne ce matin. Alors que de nombreux messages de sympathie affluent auprès des autorités françaises au Canada, l’ambassadeur de France, Nicolas Chapuis, a réagi hier soir sur son compte twitter : « Très touché par les témoignages de sympathie des autorités canadiennes à la suite de l’attentat de Nice : merci, du fond du cœur. »

FL_UnionFrançaise
crédit photo : Baptiste Bardes-Saoli

Le député d’Amérique du nord, Frédéric Lefebvre, présent à Montréal pour la réception du 14 juillet et à l’Union Française hier soir, a indiqué que « la France ne cédera jamais à la menace terroriste ». Il a réitéré sa demande d’application de l’article 36 : « Une fois de plus je demande , non pas le prolongement de l’Etat d’urgence qui a montré ses limites, mais l’application mesurée et contrôlée par le parlement, de l’article 36 de la constitution et le transfert au ministre de la Défense et aux autorités militaires, de notre sécurité civile. « 

En voyage en Europe, le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, a présenté ses condoléances au peuple français et a assuré la France de la solidarité du Québec. Il a qualifié « d’acte incensé et horrible » la course folle du camion meurtrier. « Il est important, pour nos sociétés démocratiques, de continuer de fonctionner de façon ouverte », a ajouté le Premier ministre.

Le Premier ministre du Canada, Justin Trudeau, s’est exprimé sur son compte twitter hier soir : «Les Canadiens sont bouleversés par l’attentat de ce soir à Nice. Notre sympathie va aux victimes et notre solidarité, au peuple français».

(Photo de Une : La mairie de Montréal aux couleurs tricolores)

 

Laisser un commentaire