Après les vétérinaires, les infirmières en appellent à Manuel Valls

Montréal, le 13 octobre – Cet après-midi, ce sont les infirmières françaises qui battront le pavé devant le Consulat de France, sur McGill College à Montréal (de 14h30 à 17h30).

Les infirmiers et infirmières français exerçant aux Québec tenteront d’attirer l’attention du Premier ministre français, Manuel Valls, sur les difficultés qu’elles rencontrent pour faire reconnaître leurs années d’expérience.

En effet, avant l’ARM(*) signé en 2014, les infirmières françaises ont pu obtenir le statut d’infirmière clinicienne par équivalence de diplôme, mais les années d’expérience n’ont pas été prises en compte, contrairement aux infirmières qui arrivent après 2014. Selon Guy Brochu, président du Syndicat des professionnels en soin de santé du CHUM, « il y a un manque à gagner flagrant selon les échelons, qui sont le reflet des années d’expérience »; il ajoute que, pour un même diplôme et un nombre d’années d’expérience identique, on peut se retrouver avec deux salaires très différents.

Les infirmières françaises veulent interpeller le Premier ministre Valls sur cette situation inéquitable, afin qu’il sensibilise le Premier ministre Couillard pour la recherche d’une solution.

(*) Accord de Reconnaissance Mutuelle des diplômes

Laisser un commentaire