Antoine Bertrand: « Omar Sy est quelqu’un d’excessivement humain »

La comédie française « Demain tout commence » est à l’affiche au Québec depuis plusieurs jours. Le film du réalisateur Hugo Gélin, sorti en France en décembre dernier, a conquis trois millions de spectateurs en deux mois dans l’Hexagone. Remake de Ni repris ni échangé, un film mexicain d’Eugenio Derbez sorti en 2013, le film met en scène le Français Omar Sy et le Québécois Antoine Bertrand, l’homme fort du cinéma de la province.

Par Yann Nopieyie

« Demain tout commence » est une comédie dramatique française qui a été couronnée de succès ces derniers mois. Le scénario, saisissant et émouvant ne vous laissera pas indifférent.

Avec Omar Sy et Antoine Bertrand, acteurs très drôles et charismatiques, Clémence Poésy, calme et attendrissante et enfin Gloria Colston, pleine d’énergie, vous serez plongé dans l’univers de cet homme (Sam alias Omar Sy) qui décide de consacrer sa vie à sa petite fille abandonnée par sa mère. Celle-ci (Gloria) incarne parfaitement la fille des deux acteurs.  L’humour est plus mesuré et plus touchant et l’histoire, à la fois poignante, drôle et parfois abracadabrante reste tout de même efficace. Le public peut s’approprier le film très facilement car l’histoire est relativement simple à comprendre. « Demain tout commence » est un rêve où la dure réalité de la vie vient chambouler ce rêve. le travail de Hugo Gélin semble réussi, inattendu et divertissant d’après le public.

Notre entrevue avec Antoine Bertrand:

Est-ce la première fois que vous tournez avec un réalisateur français ?
C’est la première fois que je vais tourner un film là-bas, mais j’ai tourné dans des films français qui ont été tournés ici. Ça ne s’était pas très bien passé et cette fois-ci, ça a été beaucoup mieux. Mais mon expérience ici n’a pas été très concluante.

Est-ce que vous avez dû gommer votre accent québécois lors du tournage du film ?
Oui. Pour Demain tout commence, oui, parce que je joue un Français qui habite à Londres donc on a effacé l’accent. Mais j’ai fait un autre film en même temps qui s’appelle “le petit locataire” et là je joue un Québécois. Des fois je joue un Français et des fois je joue un Québécois.

Face au public français, le film a-t-il été bien reçu ? A-t-il eu du succès ?
Oui ça a bien marché ! Il y a eu plus de 3 millions de spectateurs qui sont allés le voir. Je pense que l’année dernière c’est un des plus gros succès qu’il y a eu en France. Mais je ne prends pas ça sur moi, je mets ça sur le dos d’Omar.

Justement comment ça s’est passé avec Omar Sy ? Y a-t-il eu des bons moments, des moments un peu conflictuels avec lui ?
Non pas de conflits ! Juste du bonheur de travailler avec Omar. Quand on le voit dans ses films on l’imagine gentil et généreux, drôle. C’est quelqu’un de très généreux et qui a beaucoup de sensibilité. Grand acteur aussi qui a beaucoup de talent donc juste pour échanger ensemble et se donner la réplique c’est un grand bonheur. En plus c’est une bonne personne, c’est quelqu’un d’excessivement humain. C’est un bon être humain.

Si vous retournez en France, avec quels acteurs ou réalisateurs aimeriez-vous tourner ?
Eh bien je ne sais pas. Je pense que Gérard Depardieu est un incontournable. Ceci dit je ne sais pas si ça se passerait bien ou pas. Mais c’est sûr que Gérard c’est un monstre du cinéma français. Sinon Pierre Richard…. j’aime beaucoup Romain Duris aussi chez les hommes, puis chez les femmes, là présentement il y a une jeune actrice que j’aime beaucoup et que je trouve extrêmement talentueuse, qui s’appelle Camille Cottin. Elle a fait une série qui s’appelle Connasse, elle a joué dans un film qui s’appelle cigarette et chocolat chaud ….. très bonne actrice!

(crédit photo de Une: Copyright Julien Panié / Vendôme – Mars)

Laisser un commentaire