Le Festival Ancient future : une effervescence musicale et artistique

Les 9, 10 et 11 septembre derniers, les amateurs de musique électronique se sont rassemblés par milliers dans le Vieux port de Montréal, pour un voyage intemporel mêlé aux arts visuels : Ancient future.

Le quai de l’horloge s’est ainsi transformé en une vaste scène artistique qui a fait danser plus de 5 000 mélomanes. Créé et entièrement administré par l’équipe de La Bacchanale, un groupe de jeunes promoteurs français arrivés il y a quelques années au Canada, le festival connaît une fois de plus un franc succès, alors qu’il s’agit seulement de sa deuxième édition.

Leur secret ? Démocratiser la musique électronique. En effet, avec trois scènes musicales, il y en avait pour tous les goûts. On pouvait se laisser transporter par de la techno, deep house, musique minimaliste, mais aussi par des sons plus disco, ou encore par de l’ambient ou de la trap, avec des artistes aussi bien montréalais qu’internationaux tels que XXYYXX, Thomas White, Project Pablo, Robert Robert , Kerri Chandler et une fine sélection d’artistes français tels que , Worakls, N’to, ou Bambounou.

Ancient future, c’était aussi l’occasion de faire ses aux revoirs à cette fièvre musicale et artistique que les montréalais ont pu expérimenter tout au long de la saison estivale.

(crédit photo : festival Ancient Future – Gracieuseté)

(texte : Léopoldine Frowein)

Laisser un commentaire