Altercation franco-québécoise sur Radio-Canada

Paris, le 19 mars – Sophia Aram était à l’antenne de l’émission « C’est pas trop tôt » hier matin. Invitée à s’expliquer sur l’accent québécois et sur le terme « épaisse » utilisé par l’humoriste française sur Twitter, Sophia Aram a fait l’objet d’une attaque en règle de la part de l’animatrice radio-canadienne. Perfide, Marie-France Bazzo a lancé que Sophie Aram était inconnue au Québec, et que son talent restait à démontrer. De son côté, Sophia Aram a dénoncé « les limites à l’humour » posées par Marie-France Bazzo. Durant l’entrevue, jamais le fond du billet humoristique de Sophia Aram n’aura été abordé : la défense du français par le Québec. « On peut s’causer, on peut s’comprendre et on peut s’entendre », concluait pourtant la chroniqueuse de France-Inter dans son billet…

La chronique de Sophia Aram

L’entrevue avec Marie-France Bazzo

Une réponse

  1. Désidérius
    Désidérius at |

    La réaction de Mme Bazzo est déconcertante ! Et exprime un manque d’humour certain et une susceptibilité largement hors de propos. Elle a de plus complètement mis de côté le fond du sketch de Sophia Aram, qui est bel et bien en faveur de l’accent québécois. Il lui suffisait pourtant simplement d’écouter. Mme Bazzo a effectivement été « épaisse » sur ce coup là. Dommage… Heureusement, les auditeurs québécois ne semblent pas être entrés dans le jeu pervers de l’hyper-émotivité en comprenant à une très large majorité le sens de ce sketch.

    Reply

Laisser un commentaire