Alain Juppé développe son programme pour les Français de l’étranger

Montréal, le 10 octobre – Le candidat à la primaire de la droite, Alain Juppé a développé ses propositions pour les Français de l’étranger le 3 octobre dernier. Il affirme que les Français de l’étranger méritent « notre considération, de l’admiration même, et non de l’opprobre. » Il considère que « nos compatriotes hors de France sont un véritable atout pour notre pays. Vouloir vivre à l’étranger, c’est témoigner d’un état d’esprit empreint de dynamisme, de créativité, de talent et de courage. C’est aussi cultiver un certain goût du risque voire de l’aventure. »

Au rang de ses propositions, le maire de Bordeaux veut « effectuer un nouveau saut technologique pour élargir la gamme de services accessibles par Internet et de supprimer certaines formalités surréalistes comme, par exemple, l’invraisemblable certificat de vie ».

Il propose également de supprimer la controversée CSG-CRDS, ainsi que « toute imposition des prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine des non-résidents. » Il souhaite enfin que la résidence, en France, des Français de l’étranger, soit considérée comme une résidence principale, et « ne doit pas subir une taxation différente que ce soit lors de la vente ou en termes d’impôts locaux. »

Sur le plan de la scolarité, il prend le contre-pieds de Nicolas Sarkozy, et indique que la gratuité totale est budgétairement impossible. Il veut généraliser le vote par internet pour les Français de l’étranger et promet que  » les réformes techniques et juridiques destinées à leur permettre de voter par Internet à toutes les consultations et élections organisées à l’étranger, devront être effectuées dès la première année du quinquennat ».

 

Laisser un commentaire