Crêpes, galettes… et projets au menu de l’ADFE Montréal à l’Union française

Le bar de l’Union Française de Montréal était remplie d’effluves de crêpes, vendredi 5 février dernier, alors que 150 personnes s’étaient donnés rendez-vous pour célébrer une tradition bien française : la Chandeleur. Organisé par la section montréalaise de Français du Monde (ADFE), l’événement convivial fut aussi l’occasion pour le nouveau président, Marc Pajou, de dévoiler les objectifs 2016 de l’organisme.

Par Tahia Wan

Martial Gérard est aux fourneaux depuis midi, alors que se pressent déjà les premiers convives dans les locaux de l’Union française, sur la rue Viger, ce vendredi soir. Le cuisinier a confectionné plus d’une centaine de crêpes et près de 75 galettes de sarrasin. Galettes « jambon-fromage », crêpes au Nutella ou à la confiture,… les commandes fusent, le cidre coule à flot et Martial Gérard se presse d’une crêpière à l’autre pour satisfaire l’appétit des nombreux Français qui ont fait le déplacement.

Créer une communauté active à Montréal

Martial Gérard est aux fourneaux
Martial Gérard est aux fourneaux – laglobetrotteuse.montreal@gmail.com

Marc Pajou, le nouveau président de la section montréalaise de Français du Monde, profite de l’événement pour tracer la route 2016 de l’organisme. Présent sur le territoire canadien depuis 2009, arrivé avec un permis vacances-travail (PVT) en poche et aujourd’hui actif dans l’enseignement, il reste attaché aux logiques d’entraide entre Français expatriés. « On souhaite vraiment créer une communauté active de Français à Montréal, un réseau d’entraide », expose M. Pajou.

Conscient des difficultés que peuvent accompagner une nouvelle installation à Montréal, M. Pajou veut prêter main forte aux étudiants tout comme aux pvtistes ou aux familles de Français déjà présentes sur le territoire depuis plusieurs années. À titre d’exemple, l’association souhaite mettre en place, dès la rentrée prochaine, une aide aux devoirs pour les familles fraîchement arrivées.  

Nous voulons célébrer les grandes fêtes républicaines

Les objectifs de l’association sont ambitieux et M. Pajou espère augmenter le nombre de membres actifs et de bénévoles notamment par l’organisation de plusieurs événements tels que la journée de la femme le 8 mars prochain, la célébration du 14 juillet, la fête de Pâques,…  « nous voulons célébrer les grandes fêtes républicaines », précise-t-il.

Actuellement, l’association, qui existe depuis 1980, et se réclame d’une vision politique traditionnellement « progressiste », compte une vingtaine de membres actifs qui tentent de répondre aux besoins d’une clientèle composée pour beaucoup d’étudiants, mais pas seulement. «  Des personnes nous contacte pour savoir comment fonctionne le système éducatif québécois, ou comment faire pour s’installer au Québec », explique-t-il.

DSC_0408Fidèle à son statut d’association non partisane et d’utilité public, la section montréalaise de Français du Monde tient à se montrer présente et à l’écoute des français expatriés. « L’association représente non seulement les Français de Montréal, mais elle les aide dans leurs démarches de tous les jours. »  À ce titre, M. Pajou encourage vivement ses compatriotes de Montréal à s’inscrire sur les listes consulaires de Montréal ou de Québec, pour que la France et le Québec puissent prendre en  considération les besoins des Français à l’étranger.

DSC_0337
Yan Chantrel, Marc Pajou et Ramzi Sfeir

Parmi les participants à cette soirée festive, on a remarqué la présence de Yan Chantrel, conseiller à l’Assemblée des Français de l’étranger (AFE), de Brigitte Sauvage, ancienne élue à l’AFE, et membre actif de Français du monde, mais aussi de Jean Isseri, trésorier de l’Union française et de Ramzi Sfeir, secrétaire du Parti socialiste de Montréal et Président du club Jean Jaurès.

Pour suivre les évènements de Français du monde à Montréal : www.facebook.com/francaisdumonde.quebec/

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc)

Laisser un commentaire