« À l’essai », Frédéric Lefebvre intègre l’équipe de campagne de François Fillon

Alors que son investiture pour les élections législatives reste toujours « réservée » à l’issue du Conseil National des Républicains (CN), Frédéric Lefebvre a intégré aujourd’hui l’équipe de campagne de François Fillon, dans le pôle chargé du projet numérique.

Par Nathalie Simon-Clerc

La 1ère circonscription d’Amérique du nord reste « réservée », selon la formule consacrée, à l’issue du CN des Républicains, désormais sous la houlette des proches de François Fillon. Le député sortant garde pourtant de bonnes chances d’obtenir son investiture pour autant qu’il marque son engagement dans la campagne du candidat désigné de la droite.

Message reçu de la part de Frédéric Lefebvre qui a commencé à promouvoir le programme de François Fillon sur son compte twitter dès aujourd’hui. Jusque-là, ce véritable baromètre de l’action du député sortant était resté indifférent au raz-de-marée « Fillon », comme en attente d’une météo plus favorable. Avec la disparition de Nicolas Sarkozy dès le 1er tour de la primaire de la droite et du centre, le ciel s’est éclairci pour Frédéric Lefebvre, qui a intégré l’équipe numérique de la campagne de François Fillon. Les deux hommes se sont rencontrés en début d’année à Las Vegas, lors du Consumer Electronic Show (CES) ou le candidat Fillon a affiché l’ambition numérique qu’il caressait pour la France : « Mon objectif est que la part du numérique passe de 5,5% actuellement à 7% du PIB français d’ici à 2020. » (1)

L’investiture de Frédéric Lefebvre sera validée plus tard

Frédéric Lefebvre s’affichait finalement cet après-midi, lors du Conseil national de son parti, avec les parlementaires LR des Français de l’étranger, au terme d’un parcours tortueux : participation ratée à la primaire de la droite, tentative de flirt avec Émmanuel Macron ou encore soutien tardif à Alain Juppé sur fond de guerre larvée avec son ancien mentor, Nicolas Sarkozy.

Les parlementaires LR des Français de l’étranger

Pour autant, Frédéric Lefebvre n’est pas encore officiellement investi. L’Amérique du nord fait partie de la centaine de circonscriptions réservées, qui seront réexaminées au printemps, en fonction du choix des élus en situation de cumul de mandats, des négociations avec l’UDI et de l’engagement des députés sortants dans le collimateur du parti de droite.

Selon le quotidien Le Monde, la direction des LR « vérifie son engagement sans faille derrière Fillon ». Ouest-France de son côté cite Alain Marlex, vice-président de la commission nationale d’investiture des LR, qui affirme que le député sortant « aura son investiture ». Soupçonné d’avoir assisté à un colloque avec Émmanuel Macron en septembre dernier à Lyon, la source citée par le quotidien breton indique : « Il a démenti avoir assisté à un meeting de Macron, on l’a cru ». Selon le Figaro, l’investiture de Frédéric Lefebvre sera « validée plus tard (…) mais ne fait plus aucun doute ».

Un peu plus de 400 investitures ont été validées le 14 janvier par le Conseil national des Républicains.

(crédit photo: Tweeter)

(1) Vidéo réalisée par Les Échos lors de la visite de François Fillon au CES le 6 janvier 2017

 

Laisser un commentaire