4e convention d’affaires Canada-France, sous le signe du numérique et des start-up

Les 21 et 22 mars derniers, la Chambre de commerce et d’industrie française au Canada (CCIFC) organisait la 4e édition de sa convention d’affaires Canada-France à l’hôtel Hyatt Regency de Montréal. Les thèmes du numérique et de l’investissement ont été retenus, pour les conférences, tables-rondes et petit-déjeuners.

Par Nathalie Simon-Clerc et Léopoldine Frowein

C’est la Consule générale de France à Montréal, Catherine Feuillet, qui a ouvert la convention, en vantant les mérites, mais aussi les dangers du numérique, sur fond de jeu de Go. Harout Chitilian, vice-président du Comité exécutif de la Ville de Montréal, en charge de la ville intelligente, est venu commenter le tout dernier virage technologique amorcé par la métropole montréalaise au cours d’un petit-déjeuner conférence.

Montréal, une des premières villes intelligentes d’ici 2017 !

Le but de cet ambitieux projet : devenir chef de file mondialement reconnu parmi les villes intelligentes et numériques, explique M. Chitilian. «Notre  volonté est très claire : on vise la perfection, et ce depuis le début de notre processus d’être une ville reconnue chef de file dans le domaine des villes intelligentes à travers le monde en 2017».

Le numérique, un secteur plus que porteur et une force économique incontestable pour la ville,  puisqu’il représente 100.000 emplois dans le domaine de l’innovation et 10 milliards de dollars de chiffre d’affaires en technologies de l’information.  En termes d’investissement, la ville de Montréal a prévu de placer plus de 300 millions $ pour ce projet d’une durée de trois ans.

Concrètement, grâce au plan d’action initié par la métropole,  le wifi sera accessible dans l’ensemble de  la ville de Montréal, la mobilité sera facilitée grâce entre autre, à nouvelle politique de stationnement.

Et le gagnant est …

Cette année, la CCIFC avait également lancé un premier concours de start-up, qui a remporté un vif succès, puisque 23 entreprises ont postulé. C’est le breton Bastien Poulain et son entreprise 1642Cola qui a remporté ce premier concours. L’entreprise bénéficie de deux ans d’accompagnement fiscal chez EY, une paire de billet d’avion de la compagnie Air France, et un an d’infrastructure technologique chez OVH.

Un reportage de Léopoldine Frowein, Nathalie Simon-Clerc et Aurélien de Négri :

(crédit photo : Nathalie Simon-Clerc – Le jury et Véronique Loiseau entourant l’entreprise gagnante du 1er concours de start-up)

Laisser un commentaire