240 millions d’euros pour les Français de l’étranger

Jean-Yves Le Drian a dévoilé ce matin le plan d’urgence destiné aux Français de l’étranger. Ce sont 240 millions d’euros qui seront mis sur la table pour venir en aide aux Français de l’étranger, dans la crise du coronavirus.

En audio-conférence au Quai d’Orsay, avec les parlementaires représentant les Français établis hors de France et le président de l’Assemblée des Français de l’étranger, le ministre français des Affaires Étrangères, était accompagné de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes publics, et Jean-Baptiste Lemoyne, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Europe et des Affaires étrangères.

Dispositif médical

Un dispositif médical reposant notamment sur des mécanismes de télé-suivi et de téléconsultation pour les Français en situation de détresse sanitaire a été présenté. « 20 millions d’euros sont mobilisés pour les deux premiers mois de ce dispositif sanitaire », a précisé le ministre.

Aides sociales supplémentaires

Des moyens supplémentaires, à hauteur de 50 millions d’euros, ont été débloqués pour les Français en difficulté à l’étranger. Le ministre a en effet noté que les « demandes d’aides d’urgence transmises par nos ambassades et consulats, par les associations et par les centres médicaux sociaux ont déjà fortement augmenté depuis le début de la crise.

Des moyens pour l’enseignement

Le Quai d’Orsay craint que le ralentissement économique affecte la capacité de certains Français de l’étranger à faire face aux frais d’accès au réseau de l’enseignement français à l’étranger. De ce fait, l’examen des demandes de bourses scolaires sera prolongé jusqu’au 15 mai. Le dispositif de bourses scolaires a été bonifié de 50 millions d’euros et « dans les circonstances qui le justifient, certaines familles déjà boursières pourront de la même manière bénéficier d’une prise en charge accrue. »

L’AEFE, qui est la colonne vertébrale du réseau d’enseignement français à l’étranger et dont le rôle au service de nos compatriotes comme pour l’influence de la France dans le monde est fondamental, sera également soutenue.

Jean-Yves Le Drian

Le ministre a ainsi débloqué une avance France Trésor de 100 millions d’euros afin que les établissements du réseau puissent faire face à d’éventuelles difficulté de trésorerie.

C’est ainsi 220 millions d’euros qui sont débloqués pour apporter aux Français de l’étranger « un soutien à la fois sanitaire, éducatif et social et les aider en conséquence à faire face à la crise sanitaire ». La France a déjà dépensé 20 millions d’euros depuis la mi-mars pour faciliter le retour de Français bloqués à l’étranger.

Des parlementaires satisfaits

Les parlementaires français se sont félicités de ce plan attendu. Déjà, le 10 février dernier, les sénateurs des Français de l’étranger, Ronan Le Gleut, Christophe Frassa et Jacky Deromédi avaient déposé un projet de loi visant à créer un fonds d’urgence pour les Français de l’étranger.

Le sénateur Frassa a déclaré à nos collègues du Petit Journal :  » Je pense que les mesures annoncées ce matin répondent en grande partie aux inquiétudes que nous faisions remonter depuis des semaines aux Pouvoirs publics.  » Dans ce même média, la sénatrice Jacky Deromédi regrette que les Alliance françaises, les chambres de commerce et les associations aient été oubliées. La sénatrice Conway-Mouret dénonce le « rétropédalage » du gouvernement et la disparition des crédits du STAFE.

Proposition de loi:http://www.senat.fr/leg/ppl19-312.pdf

Consulter le plan:
https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/2020_04_29_dispositif_de_soutien_aux_francais_de_l_etranger_cle8bdfcb.pdf

Laisser un commentaire