14 juillet à Montréal, un feu d’artifice de petits fours pour célébrer l’amitié franco-québécoise

Par Maëlle Besnard

Lundi dernier, quelques 300 privilégiés étaient conviés par le Consulat de France à Montréal à la traditionnelle réception du 14 juillet. Dans une salle du Musée des beaux-arts, Le Consul général de France et ses invités de marque, ont rappelé l’importance du lien franco-québécois, tant historique qu’économique.

« Le peuple français noubliera jamais que vos enfants ont versés leur sang jusqu’à reposer pour l’éternité sur ses terres » a scandé le Consul à l’attention des Québécois, dont le maire de Montréal Denis Coderre et le Ministre des transports du Québec, responsable de la région de Montréal, Robert Poëti. Il s’est livré à une allocution vibrante sur la paix qui n’a pas laissé ses invités indifférents. « C’était bien de faire une référence aux guerres mondiales, mais cela aurait été justifié de rappeler la position de la France par rapport à ce qui se passe en Israël. On fête la fin de deux guerres, mais on est à lapproche dun conflit dramatique » a souligné un convive, tandis qu’un autre a estimé que les discours « témoignent bien du lien particulier qui unit les deux territoires ».

Le Consul a rendu hommage aux anciens combattants, mais aussi à tous les français de Montréal : « Par votre travail, votre présence, votre attachement à cette autre terre de vie, vous contribuez à lexcellence des relations entre la France, le Canada et le Québec, soyez remerciés », a-t-il conclu.

« Le peuple français noubliera jamais que vos enfants ont versés leur sang jusqu’à reposer pour l’éternité sur ses terres »

Dans un registre plus léger, Denis Coderre et Robert Poetï ont évoqué leurs expériences personnelles en France et leur attachement à notre pays, de façon enjouée et décontractée «On a pu voir la différence entre la proximité et lhumour des Québécois et le côté plus formel du consul français», a remarqué un invité.

Monsieur Poetïa réaffirmé la volonté des gouvernements français et québécois d’encourager la mobilité et a souligné l’importance de l’accord Canada – Union Européenne (AECG) pour faciliter les partenariats économiques. Denis Coderre, quant à lui, s’est montré très accessible : « pendant quon discutera ensemble, vous pourrez me faire passer vos messages sur les choses à faire », a-t-il plaisanté à la fin de son discours.

Les invités ont pu profiter d’un feu d’artifice de petits fours et s’abreuver du trio gagnant vin-champagne-pastis au rythme de l’orchestre du 438 ème escadron tactique d’hélicoptère. Cette cérémonie haut de gamme, sponsorisée par des commanditaires, n’était cependant pas ouverte à tous les Français de Montréal; elle rassemblait principalement des gens d’affaires, des responsables associatifs de la communauté, ou des personnalités politiques. La présence de l’académicien Dany Laferriere, venu célébrer la fête « magnifique et joyeuse » du 14 juillet, a été particulièrement remarquée.

(crédit photo : Maëlle Besnard)

Laisser un commentaire