14 juillet dans la Capitale-Nationale : 50 ans de coopération entre la France et le Québec

Par Margaud Castadère-Ayçoberry

Lundi, près de 350 personnes étaient réunies au Séminaire de Québec pour célébrer le 14 juillet. Une cérémonie en grande pompe pour rappeler les liens avec la métropole et célébrer l’amitié franco-québécoise.

C’est au son des violons, dans une atmosphère guindée, mais festive, que la communauté française de Québec et de sa région s’est réunie lundi soir pour célébrer la fête nationale française. Plus de 500 personnes avaient répondu à l’invitation du consulat. Un tirage au sort a dû être effectué pour sélectionner les invités.

C’est donc devant une salle bondée que le Consul général de France, Nicolas Chibaeff, visiblement ému, a livré son discours. Remerciant la présence d’invités de marque tels que François Blais, ministre provincial de l’Emploi et de la Solidarité sociale, ou encore Michel Audet, sous-ministre des Relations internationales et de la Francophonie, M. Chibaeff a voulu rendre hommage aux 50 années de coopération entre la France et le Québec.

Symbole fort, la salle de réception avait accueilli le Général de Gaulle lors de sa première visite officielle à Québec, en avril 1960

Symbole fort, la salle de réception avait accueilli le Général de Gaulle lors de sa première visite officielle à Québec, en avril 1960. Il avait alors livré un message visant le développement des échanges universitaires entre la France et le Québec.

Le consul de France a ensuite énuméré les réussites du partenariat et des échanges franco-québécois dans des domaines aussi variés que l’éducation, l’innovation ou encore la culture. « Ces acquis sont autant d’illustrations des effets concrets et positifs du dialogue nourri et coopératif, et jamais altéré, que le gouvernement de la République française et le gouvernement du Québec n’ont jamais cessé d’entretenir », a souligné M.Chibaeff. Pour lui, « il s’agit en fait d’une volonté de relever ensemble des défis partagés ».

À la fin de son discours, le Consul de France a tenu à faire référence à l’histoire du siècle passé « qui a forgé entre la France et le Canada une fraternité d’armes à laquelle le Québec et les Québécois ont pris toute leur part ». Le consul a ainsi rappelé la place du Canada et du Québec lors de la Libération, avant de conclure par ces phrases : « Que vive la République française ! Que vivent le Canada et le Québec ! Et que vive l’amitié franco-québécoise ! »

Garder le lien avec la métropole

Rencontrés lors de la réception, Nathalie Bonneu, Michel Gaudart de Soulages et Yves Saliba, conseillers consulaires de la circonscription de Québec, ont tous trois acquiescé d’une même voix pour dire que l’intérêt de cette cérémonie du 14 juillet est « que les Français gardent le lien avec la métropole ». Ils ont également convenu que cela permet de rassembler une grande partie de la communauté française lors de cette occasion.

(crédit photo : Margaud Castadère-Ayçoberry)

Laisser un commentaire